Fantasmagora

Vivez ou mourez
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Triste soirée (Alexa)

Aller en bas 
AuteurMessage
Illian Keith
Admin
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 27

MessageSujet: Triste soirée (Alexa)   Sam 11 Sep - 21:11

    Eh voilà. Nous y sommes. La fameuse soirée tant attendue.. par moi. Vous vous demandez pourquoi hein?
    Je vous explique. Ou plutôt, je vous montre.

    Depuis quelques jours déjà, peut être une ou deux semaines, j'ai un plan diabolique dans ma tête. Vous vous dites surement : mais enfin Illian, tu as toujours un plan diabolique en tête! Oui mais là, c'est.. particulier. Car je connais les conséquences de mon acte. James n'a même pas besoin de me le dire, il ne suffit pas d'avoir des don de visions pour le deviner. Mais l'acte que je m'apprête à commettre m'est très excitant et j'adore ça.

    Je me téléportai alors directement devant l’entrée de la maison que je cherchai. Je fixai le bâtiment avec attention. Non, ne croyez pas que, maintenant que j’étais devant, j’hésitais. Je ne suis pas de ce genre du tout ! Non monsieur ! Moi, quand j’ai décidé un truc, je le fais. Sauf de rares cas qui se sont récemment produits..
    Je m’avançai alors vers une fenêtre de la maison et y vis une femme d’une cinquantaine d’année, cheveux blond presque qui, bouclé, assise sur le canapé de ce qui est surement le salon. Un homme du même âge, presque chauve et portant des lunettes, était assis sur une chaise de la table derrière elle et lisait le journal.
    Et maintenant que faire ? Aller sonner gentiment à la porte d’entrée « bonjour, je viens détruire votre maison » en insistant pour rentrer ? Non, non, je ne suis pas comme ça.
    Maintenant que j’ai visualisé la pièce, je pouvais m‘y téléporter sans gêne. C’était tout de même plus classe non ? De toutes façons, il fallait que je fasse vite. J’avais laisser un message à Alexa en lui disant de venir ici pour vingt heure. J’avais une heure devant moi.

    J’atterris alors dans la pièce. C’était tellement silencieux que le couple ne s’en était même pas aperçu. C’est lorsque je me déplaçai pour faire semblant d’observer un objet posé sur la commode que la femme daigna lever le regard. Elle sursauta en me voyant ce qui fit réagir son mari. Les deux me fusillèrent du regard
    .

    « Qui êtes vous ? » me demanda la femme.

    Je souris à cette question en échappant un bref rire. J’aimais quand on me posait cette question
    .

    « Qui je suis ? Oh.. j’ignore comment me présenter.. le mec avec qui votre fille couche ? Un gros connard ? Le diable en personne ? Oh.. je vous épargne toutes les expressions qu’on m’a donné. Pour être plus général, je m’appelle Illian. Illian Keith. Premier du nom.»

    Le couple s’échangea un regard et le mari s’approcha de sa femme. Ils affichaient tous les deux un air très méfiant à mon égard et ils n’avaient pas tord.

    « Alexa ? Vous êtes son petit ami ? (Je levai les yeux au ciel en plissant mes lèvres et en hochant les épaules pour dire « on peut dire ça »). Que.. que faites vous ici ? Vous êtes.. un.. »

    «… monstre ? »
    terminai-je. « Oui, je suis un monstre. Un Être très méchant qui tue tout plein d’humain. Oui oui, je fais parti de ce genre d’Être. Je vous déteste, tous. Quant à ce que je suis venu faire ici ? Mhh…»

    La mère d’Alexa fronça les sourcils.

    « C’est faux ! Alexa ne fréquenterait jamais de personne de.. votre genre. JAMAIS ! »

    Je plantai mon regard dans le siens. Je pris la photo du couple qui les représentaient en plus jeune accompagnés d’une petite fille blonde, devant eux. Elle souriait fortement, il lui manquait même une dent. Derrière, le couple semblait apaisé et souriait calmement au photographe. Mes yeux s’enflamèrent. Je savais la couleur qu’ils avaient prises… et les parents d’Alexa s’en était aperçus. La vue de ce couple si bien heureux, avec leur fille chérie me donnait envie de vomir. Non.. de tuer. De toutes façon, j’étais venu pour ça. Mais.. cette photo m’énerva profondément. Très profondément. Je refusai qu’il existe des familles heureuse ! Je refusai qu’il existe des choses que je n’avais pas eue. Des parents qui m’aiment fort et avec qui on aurait pu faire des tas de trucs ensemble. Mon père m’avait toujours considéré comme une maladie, à cause de celle que j’avais. Seule ma mère… Ah ma mère ! Le fait d’y repenser redoubla ma colère.
    Lâchant la photo, je me téléportai devant la femme et la souleva en la prenant par le col de son pull. Son mari tenta de me donner des coups pour la libérer, mais sans réussite.


    « Si, elle me fréquente, que tu le veuille ou non ! On a baisé des tas de fois elle et moi et on continue encore et encore ! Eh ouais, elle vous a trahis.. elle vous a tous trahis ! Elle est aussi pire que moi en fin de compte, pas vrai ? »

    Sauf que elle, elle n’avait pas tué sa famille. Mais aucun problème, je vais m’en charger.
    Je reposai la vieille femme tandis que son mari était parti chercher un révolver. A sa vue, j’éclatai de rire.


    « Ce que je suis venu faire ici ? C’est très simple. Vous tuer et tout détruire. »

    Lorsque le mari tira, je me téléportai juste derrière sa femme en le provoquant. « Vas-y ! Tire un peu pour voir ! ». Il relâcha son arme et leva même les mains.

    « Pitié ! Epargnez nous ! » me supplia-t-il. « Pour l’amour d’Alexa.. »

    Je ne pus m’empêcher d’éclater à nouveau de rire.

    « Justement, c’est pour son amour que je vais vous tuer. Si je suis illogique ? La réponse est oui. Mais de toutes façons, vous pouvez pas me comprendre. Personne ne le peut. Même pas Alexa. »

    « Bien sur que si.. »

    « NON »
    grondai-je.

    Je balayais la salle des yeux, dont ces derniers redevinrent bleus, leur couleur naturelle. Puis je reposai mon regard sur le couple et souriait presque paisiblement.


    « Si vous avez un dernier mot à faire passer à votre fille… des objets, ou je ne sais quoi d’autres comme conneries… je lui ferais passer. »

    La femme regarda son mari et je devais qu’ils tentaient de savoir si j’étais sérieux ou non. Puis elle me demanda de lui accorder deux minutes. Elle revint avec un papier et un crayon. Elle marqua :
    « On t’aime chérie. Ne l’oublie jamais ». Puis elle signa. Et son père aussi. Elle se dirigea ensuite derrière moi et ramassa la photo et pris dans le tiroir un pendentif en forme de croix (pas de Jésus hein mais un « + »). Elle m‘expliqua que ce pendentif était passé dans toutes les générations et qu’elle tenait à le donner à sa fille avant de mourir. Son père me donna un pinceau en m’expliquant que, lorsqu’Alexa était petite, il adorait peindre avec elle et qu’il avait fabriqué lui-même ce pinceau pour elle.
    Puis le couple se serra l’un contre l’autre.


    « Vous êtes prêts à mourir ? » demandai-je.

    Ils se regardèrent avec une expression de peur dans les yeux. Puis ils fermèrent les yeux, attendant la sentence tomber. C’était si mignon.
    Je claquai des doigts. Ils s’enflammèrent.
    Mais ils ne se détachèrent pas. Ils continuèrent à se serrer dans les bras au lieu de courir partout comme des torches vivantes. J’ordonnai en flammes de redoubler d’efforts et bientôt, le couple devint un tas de poussière. Puis c’est au tour de la maison de prendre cher.
    Des flammes apparurent de partout et plus j’ordonnai aux flammes de s’agrandir, plus vite elles brûlaient. La maison devint, en dix-quinze minutes, un énorme tas de centre dont seules quelques poutres tenaient difficilement.
    Satisfait de mon coup, je me téléportai. Dans quelques minutes, Alexa va arriver…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantasmagora.forumactif.org
Alexa Kredel

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: Triste soirée (Alexa)   Mar 14 Sep - 13:26

*Les sentiments ne doivent jamais empiéter sur le travail, oui souviens-toi Alexa jamais.* pensa la jeune femme. Cette phrase était vite devenue une clé pour tout chasseur de prime respectable... Combien de fois se l'était-elle répétée depuis ses débuts ? Elle ne pouvait même plus les compter... Toutefois dans certaines occasions qu'est-ce qu'il était difficile de résister...

Illian et Alexa continuaient de se voir assez souvent, quand l'occasion se présentait. Chaque fois qu'ils se voyaient, l'histoire se finissait, en général, au lit. Et comme d'habitude, à cet instant alors que quelques minutes plus tôt Alexa avait rêvé, avait fantasmé de le tuer, se rendait compte, lors de leurs ébats, qu'elle l'aimait... Elle n'avait jamais cru que leur relation puisse recommencer comme s'ils ignoraient leurs natures respectives mais petit à petit elle avait compris qu'il n'avait pas encore prévu de la tuer, sinon, pensait-elle, ce serait déjà fait. Voilà aussi pourquoi elle le détester, toute sa vie elle avait rêvé de rencontrer un être contre qui elle pourrait se battre, un être qui puisse représenter un défi pour elle, et maintenant qu'elle était face à lui, elle aurait préféré ne l'avoir jamais rencontré. En fait la chasseuse de prime avait commencé à croire qu'il avait décidé de ne pas la faire souffrir, ou du moins l'envisageait-elle.

Jusqu'au jour où... elle reçut un simple message. Oui un simple petit texto sur son portable au cours d'une petite mission de routine... Un message de son "copain" ? "compagnon de lit" ? "d'un démon" ? bref un message d'Illian lui demandant d'être à 20 heures chez elle. Un grand malaise vint la frapper. Quoiqu'il veuille cela l'étonnerait que ce soit du bien...

*Que veut-il à mes parents ? Que va-t-il leur faire ?*

Mais Alexa savait qu'elle n'avait pas le droit d'y penser pour l'instant. La seule chose qui devait préoccuper son esprit était sa mission. En tant que professionnel elle tâcha d'oublier ce message un instant... Mais sans cesse l'image de ses parents venait la hanter... Si il leur faisait le moindre mal elle lui coupera la tête... Et alors qu'elle courrait, dans l'ombre pour ne pas perdre le géant de vue tout en se rapprochant de lui petit à petit, elle entendait sa mère l'appeler. L'homme ne l'avait toujours pas vu, pourtant Alexa se souviendra longtemps du manque de discrétion qu'elle avait eu ce jour-ci... Elle l'entendait rire et les flammes,... les flammes riaient avec lui avançant lentement vers sa mère qui tétanisée ne pouvait bouger.

L'homme continuait de courir. Sans doute, si Alexa n'avait pas été pressée, aurait-elle eu la curiosité de savoir pourquoi et vers où il courait... Oui ce jour-ci elle avait vraiment eu l'air d'une chasseuse de prime débutante. Toujours est-il qu'elle n'attendit pas pour se jeter sur lui et passer sa dague à travers son cou, s'arrosant au passage d'un peu de sang, elle qui d'habitude avait l'air aussi propre avant qu'après sa mission. Elle maudit une nouvelle fois Illian avant de regarder la tête rouler lentement le long du caniveau... L'homme ne devait même pas savoir qu'il venait de perdre la vie... Au moins jamais n'avait-elle été aussi rapide. La jeune femme versa de l'essence sur les vêtements de l'être avant d'y jeter une allumette et de partir sans lancer un seul regard en arrière. Une seule chose était certaine : ça devait faire des étincelles...

Et, sans même jeté un coup d'œil à sa montre, rejoignit son vélo qu'elle enfourcha. Sa mission terminée elle était libre de faire ce qu'elle veut. Et elle ne voulait qu'une chose.

*Que fais-tu Illian ? Que fais-tu là en ce moment ?*

Ce problème commençait à tourner à l'obsession. Et la jeune chasseuse s'intima l'ordre de garder son calme. Rien de bon n'arriverait si elle continuait à s'inquiéter. Après tout peut-être qu'il voulait simplement rencontrer ses parents..... même si ça lui paraissait plutôt étonnant. Ou alors il voulait lui faire un chantage et elle le remettrai à sa place.... Oui elle y arriverait, il ne s'attendrait jamais à ce qu'elle soit capable de le tuer...

Avoir le moral et l'envie de meurtre c'est beau mais saurait-elle, aurait-elle la force de le tuer ?

Le serpent se faufilait par la porte laissée entrouverte, et sans aucun bruit il s'engouffra dans la chambre du jeune endormi. Le reptile retint sa respiration, prêt à l'action, prêt à sauter sur sa cible. Le lit n'était plus qu'à quelques centimètres de lui, et la maison était toujours aussi silencieuse si ce n'était un faible ronflement à peine audible. Le serpent pouvait sentir le souffle du jeune homme toujours dans les bras de Morphée. Alors il entama la lente et pénible ascension, se faufilant sous la couverture, et il mordit... L'homme ouvrit les yeux, le regard vitreux. Et avant qu'il ne se rende compte de ce qu'il lui était arrivé, il mourut. Le serpent s'autorisa un petit sifflement sattisfait.

* Démon si quelque chose tourne mal je te promets d'être le serpent qui t'otera la vie.*

Alexa n'était pas folle elle savait parfaitement qu'elle ne pourrait le tuer s'il était conscient, malgré son talent elle était parfaitement au courant qu'elle ne ménerait guère large face à lui.

Alexa accélérait, pédalant de plus en plus rapidement, lorsqu'elle décida de se calmer... Arriver essouflée ne servirait à rien. Elle avait besoin de ses neurones pour réfléchir. Et puis elle s'était toujours montrée calme (c'était entre autre pour cette raison qu'elle était devenue au fil des ans une chasseuse de prime exceptionnelle), il n'était pas question qu'elle montre à quel point l'idée qu'il s'en prenne à ses parents l'angoissait. Elle ferma son visage, tachant de faire disparaître tout signe éventuel émotif, et reprit un rythme régulier bien qu'un peu plus rapide que ce dont elle avait l'habitude.

Ce fut alors qu'elle vit... La maison de ses parents... Ou du moins ce qu'avait été leur maison... sa maison... un tas de ruines... voilà ce qu'il restait de la vaste et belle demeure... Quelques fondations résistaient, de temps à autres une ou deux poutres debout... dans un immense champ de ruine noirci... Que s'était-il passé ? Non. Ca n'avait aucune importance.... La seule chose qui comptait c'était...


- Pa.. Papa! Mamann !

Trop ébranlée elle ne se rendit pas compte qu'elle était en train de crier... qu'elle s'étranglait à moitié avec ces mots... Ou peut-être qu'elle le savait mais cela ne présentait aucun intérêt... Elle voulait simplement qu'ils répondent.

*Où êtes-vous ? Où êtes vous !*

Elle commençait à paniquer... sa tête lui tournait... mais prendre un doliprane était la dernière chose qui lui venait en tête.

Elle s'avança dans la mai... dans les ruines... Elle ne voyait pas ses parents... Ils devaient être enterrés sous des poutres, respirant faiblement mais toujours en vie. Alors elle s'agenouilla, et avec l'énergie du désespoir souleva des débris... Mais elle ne les voyait toujours pas tandis que la panique grandissait... Elle déplaça une poutre... et trouva une bague presque complétement noircie...

Alexa s'en souvenait comme si c'était hier. Elle l'avait offert à sa mère le jour de ses quarante ans... La bague était vieille et c'était presque un miracle qu'elle ai survécu... mais elle s'en contrefoutait... Les images l'assaillaient tandis qu'elle jouait avec son papa dans la salle à manger. Il ouvrait les bras en grand et elle se précipitait dans ceux-ci, il l'embrassait, la serrait contre lui, lui murmurant des paroels d'amour... Sa maman avait préparé ses gateaux préférés, et Alexa l'avait aidé, enfilant un antique tablier et une toge. Elle lui souriait lui disant qu'elle serait une parfaite petite cuisinière...

C'en fut trop. Alexa cessa de remuer... Elle ne pouvait plus bouger. Les images continuaient de déferler dans son esprit... Elle se revoyait quand elle leur avait annoncé qu'elle s'engageait dans l'ordre des chasseurs de prîmes... Ils l'avaient encouragé bien qu'ils avaient également fait part de leur crainte pour sa sécurité. Elle s'était jurée de les PROTEGFER! et ... et... ET ils étaient.... ILs avaient... Ils avaient DISPARUS... Non ils étaient toujours là dans les décombres... Ils étaient prisonniers. Elle devait les délivrer... Elle devait les déterrer... Et tandis qu'elle forçait ses membres à obéir à son commandement elle ne se rendit pas compte qu'il était juste prêt d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Triste soirée (Alexa)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantasmagora :: Illyr :: Quartier des Humains :: Maison d'Alexa (Parents)-
Sauter vers: